Profil de sol des parcelles (a) et des cases lysimétriques (b) : horizons, discrétisation, nœuds d’observation et matériaux de sol pris en compte pour les simulations réalisées à l’aide d’HYDRUS-1D.

Isch & al., 2019

Ecoulements d’eau et transport de bromure en sol nu limoneux : une étude comparative entre cases lysimétriques et parcelles

Isch & al., Water, (2019), 11(6), 1199;

 https://doi.org/10.3390/w11061199 

Résumé

L’objectif de cette étude méthodologique était de tester si des propriétés hydriques et un transport de soluté comparables peuvent être obtenus à partir de suivis réalisés en un sol nu sur des parcelles et des cases lysimétriques. Le transport d’eau et de bromure (considéré comme un traceur inerte et conservatif) en sol nu ont été comparés dans trois parcelles et six cases lysimétriques instrumentées. Les valeurs journalières de potentiels matriciels et de teneur en eau volumique observées au sein des cases lysimétriques ont montré un profil de sol dont l’état hydrique est d’autant plus humide que la profondeur augmente. Les paramètres hydrodynamiques optimisés avec HYDRUS-1D ont fourni une description satisfaisante des données expérimentales pour les parcelles et les cases lysimétriques. Cependant, le transport du bromure sur les cases lysimétriques étant influencé par des écoulements préférentiels, l’utilisation du modèle de transport eau mobile/ eau immobile (MIM) est nécessaire pour convenablement décrire les données expérimentales. Le transport d‘eau et de soluté observés dans les parcelles en sol nu n’a pas été convenablement décrit en utilisant les paramètres optimisés à partir des données des cases lysimétriques (simulations croisées) et inversement. Le retour du sol à pression atmosphérique au fond des cases lysimétriques et les différences de pratiques concernant le travail du sol entre les deux dispositifs a eu un impact considérable sur la dynamique hydrique. Les écoulements préférentiels observés dans les cases lysimétriques empêche l’obtention d’une simulation précise du transport du bromure dans les parcelles à partir des paramètres moyens optimisés sur les cases lysimétriques, et inversement.

Mots clés : parcelles, lysimètres, optimisation, méthode inverse, paramètres hydrodynamique, simulations croisées

isch

Profil de sol des parcelles (a) et des cases lysimétriques (b) : horizons, discrétisation, nœuds d’observation et matériaux de sol pris en compte pour les simulations réalisées à l’aide d’HYDRUS-1D. 

Date de modification : 03 juillet 2023 | Date de création : 08 juin 2020 | Rédaction : Isch, A, SF